S'identifier - Contact

Photographe du village
Photos d'ici et de là-bas de Pascal G

Jeudi 25 Août 2011

Paris Bayonne Arcachon, en vélo : La France en diagonale

Comme une virgule, une respiration, partir sur les routes en vélo, c'est s'accorder du temps lent, du temps pour la contemplation, la méditation (Boudha n'a jamais dit qu'on devait méditer assis en lotus, m'a dit Fernand), et la découverte. Cette fois (pour ceux qui suivent) comme une diagonale sur un échiquier, un fou devant sa reine, nous avons traversé un bout d'hexagone par le petit bout de la lorgnette. Pour être précis Milly la Foret-Bayonne-Arcachon. Pourquoi Milly la foret ? parceque le chemin est plus important que le point d'arrivée ou de départ. Bref 1303 kilométres à travers bois, champs,villages, villes.
La France est un beau pays (je sais je me répéte !), avec des richesses, un peu de "misère" et mérite bien un coup de pédale.





































 

 

Pascal - 09:44 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 4 commentaires

Mercredi 23 Février 2011

baie de somme aux grandes marées

Une météo un peu grise (les photos sont en couleur !), un peu froide et pourtant la baie de somme un jour de grandes marées ça mérite un déplacement : les phoques, l'eau qui recouvre des terres habituellement sèches,et cette ambiance romantique ou le gris du ciel se confond avec le gris de l'eau...

phoques en baie de somme

phoques en baie de somme

saint valéry sur somme

plage de baie de somme  aprés une grande marée

Pascal - 18:44 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Vendredi 17 Septembre 2010

le tour du lubéron en vélo

Pour les éventuels fidèles, c'est certain maintenant : j'ai un petit vélo dans la tête ! Pour les passants par hasard voici une idée d'escapade synonyme d'empire des sens. Faire le tour du Lubéron en vélo est en effet une porte pour réveiller ces sens qui sommeillent en vous, l’odeur ; les pins, la lavande, la vue ; les villages, le Ventoux, le massif du Lubéron, l’ouie ; les cigales selon la saison, le silence selon le quartier, l’accent du sud qui chante, le goût ; le melon, les figues, les olives, et les vins en toutes caves et enfin le toucher ;surtout au niveau du mollet !
Il existe un circuit qui permet de découvrir ce splendide territoire, il part de Cavaillon et  fait une boucle vers Manosque, Forcalquier et Apt.
Cette petite ballade fait 236 km mais des variantes sont possibles, notamment celle vers Roussillon dite la boucle des ocres.
En fonction du mistral, de votre consommation de vin du Lubéron, de votre appétence pour la sieste etc, comptez entre 5 et 7 jours, n’oubliez pas cependant que ça monte !!
Donc pour ceux qui auraient envie ou ceux qui n’y auraient jamais pensé voici un résumé en images.

Le résumé parfait de ce circuit !
escargot sur un olivier

champ d'oliviers



village de Lourmarin



chateau de lourrmarin



une montée entre les vignes, pour une meilleur descente de jus de raisin ?



c'est possible à tout age, la preuve !

deux cyclistes

omniprésent, le Ventoux

le mont ventoux

Forcalquier



Roussillon, le village

les ocres

les ocres de Roussillon

Apt

Lacoste

Alors pour le coté pratique : la boucle est balisée avec des panneaux bleu dans un sens, orange dans l'autre. Il est en effet possible de choisir son sens.
 
panneau sigalétique tour du lubéron en vélo

Il est cependant plus prudent de se munir d'une carte IGN du parc du Lubéron au 1/60 000 sur laquelle figure cette boucle. Globalement les panneaux sont faciles à suivre, mais il y a quelques "trous" à des endroits stratégiques.

Il existe aussi un guide avec les hébergements, vous le trouverez dans tous les offices de tourisme de la boucle. Il a aussi l'interet de présenter le profil des étapes. C'est interessant pour préparer les étapes en fonction des difficultés. Les montées les plus difficiles se situent avant et aprés Forcalquier (dans les deux sens !). Il est possible de se faire transporter ses bagages d'étapes en étapes, ça permet au choix : d'aller plus vite, ou de remplir ses sacoches de diverses récoltes !

vous trouverez sur ce lien d'autres infos
http://www.veloloisirluberon.com/

A priori les meilleurs saisons sont le printemps ou septembre-octobre

Note personnel ; c'est réalisable par (presque) tout le monde. Nous (nous étions deux) ne sommes pas de grands sportifs et pourtant nous avons pris un grand plaisir à pédaler sur ce territoir magnifique. A vous de trouver les bons compomis entre la distance de chaque étape, le type d'hébergement (camping, chambres d'hotes, etc) et si vous portez vos bagages ou pas.
Regardez cet escargot sur la premiére image, il arrive à gravir cet olivier !

Bonne route

Pascal - 23:20 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 2 commentaires

Jeudi 19 Août 2010

La Loire à vélo

Les habitudes s'installent souvent silencieusement, l'air de rien. Voilà c'est la troisième année consécutive que je pars sur les routes pédaler et que je viens en conter ici quelques bribes. Cette année ce fut La Loire à Vélo.
Les vacances en vélo si pour certains c'est inconcevable, c'est pour moi un vrai "dépaysement", une vraie bulle d'air dès le premier coup de pédale. Si j'en parle de nouveau ici, c'est aussi pour essayer de donner envie, montrer à ceux qui y pensent que c'est réalisable. Et justement La Loire à vélo, c'est le paradis du cyclotourisme. En famille, entre copains, en solitaire...suivre ce fleuve en pédalant est un jeu d'enfant et un vrai plaisir. Il faut le reconnaitre les régions Centre et Pays de Loire ont réalisé un beau travail : Panneaux, guides, pistes, etc tout est fait pour faciliter la vie du vacancier à pédales.
Plutot qu'un long commentaire, quelques photos :

loire vélo pont sur le beuvron

lore vélo gabare

lore vélo famille

lore velo chateau de chambord

lore vélo chateau de saumur

lore vélo cathédrale orléans

lore vélo

lore vélo pont beaugency

lore vélo descente canoë

lore vélo

loire vélo

lore vélo passage dans les maisons troglodytes

lore vélo panneaux pour les cyclistes

loire vélo

Coté pratique : nous (étions deux) avons suivi la Loire depuis Orléans jusqu'à Nantes (480 km en 8 jours). L'itinaire complet fait Nevers La Baule. Pour info nous avons eu certains jours dans ce sens un vent de face non négligeable !
Il y a des campings partout pour ceux qui préfèrent les tentes. Pour ceux qui le souhaitent il y a la possibilté de dormir en chambre d'hotes ou en hotels. Certains proposent même de porter vos sacs à l'étape suivante. 
Il y a des gares régulièrement si vous avez un coup de pompe pour monter le vélo dans le train et rentrer ou aller un peu plus loing. 
Pour la soif il y a régulièrement des caves....aussi !

Bien que né au bord de la seine, j'aime ce fleuve, avec ces méandres et ces falaises, n'hésitez pas La Loire est vraiment très belle.

Arrivé à Nantes vous pouvez poursuivre par le Canal de Nantes à Brest, des infos ici
http://photographe.zevillage.org/news/canal-de-nantes-a-brest-en-velo-astuces-et-infos

et http://photographe.zevillage.org/news/canal-de-nantes-a-brest-en-velo-dring-dring





 

Pascal - 09:46 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Samedi 30 Janvier 2010

Avec La manche en hiver

Et si vous profitiez de l'hiver pour faire une esacpade dans la Manche ! Ce bout de Normandie qui pointe vers le nord récèle des petits coins magnifiques à décourvir aussi l'hiver. Pourquoi l'hiver ? Parce qu'il y a  entre autre une zone dite des marais qui s'habille d'un manteau blanc  qui lui donne une ambiance particulière. C'est du coté de Caretan, entre Caen et Cherbourg, un peu comme au Pays Bas la terre qui est sous le niveau de la mer, devient un vaste marais par l'effet des grandes marées jumulées aux préciptations hivernales. Les locaux disent alors que le marais est blanc.
barque sur le marais du cotentin

Blanc parce que certains jours la lumiére ne permet plus de distinguer l'horizon.
Au delà de voir cette zone inondée vous pourrez aussi observer tranquillement des milliers d'oiseaux qui ont choisi cette zone pour une escale dans leur migration. Le parc régional a bien fait les choses et fan d'ornithologie ou pas, vous apprécierez les observatoirs mis en place pour regarder tanquillement ce spectacle incroyable.

vol de colvert

Et je dois bien avouer que la lumière de ce coin en hiver est assez inattendue !



 


Pascal - 15:00 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Samedi 31 Octobre 2009

Venise, empire des sens

Enfin de la vue...surtout, et comme disait Coluche "ça m'arrange !"

jambes d'une femme

une femme refait son lacet en bas d'un escalier

maison colorées de venise

une vitrine de masque pour le carnaval de venise

canal à venise

palais des doges

Pascal - 05:55 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Jeudi 29 Octobre 2009

Venise ou Vénus

Pudique ou voyeur ? Spirituel ou religieux ? 

une femme en noir reagarde une statue d'une femme nue blanche  à venise

Pascal - 13:34 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 2 commentaires

Mardi 08 Septembre 2009

Paris Amsterdam en vélo, résumé

Raconter ses vacances sur un blog est ce intéressant ? Je ne suis pas certain ! Je vais néanmoins me laisser aller à écrire cette carte postale virtuelle ! Parce que pour la première fois j’ai eu le sentiment de toucher du doigt la notion de voyage. Pourtant mon sac à dos s’est déjà posé dans quelques pays lointains ! Parce que pour la première fois j’ai compris que le voyage, j’ai presque envie d’écrire l’aventure, peut commencer au coin de sa rue et qu’il n’est pas forcément nécessaire de partir à l’autre bout du monde pour voyager. Jusqu’à présent j’avais la faiblesse de penser que le voyage et à fortiori l’aventure était le privilège de nos ancêtres. Que nous étions devenus malgré nous, malgré nos intentions d’exotisme, de rencontres, de découvertes des touristes, plus ou moins avertis certes, mais des touristes quand même ! c’est à dire consommateurs d’un ailleurs, pour mieux nous divertir d’un ici qui ne nous satisfait pas complètement.
Je ne suis sur de rien, j’ai juste envie de donner à voir que le voyage, les vacances peuvent s’écrire autrement. Bien sur d’autres ont vécu ce même type d’expérience (voir plus longue), alors il n’y a rien d’héroïque, juste un témoignage supplémentaire pour donner envie à ceux qui veulent voyager depuis le coin de leur rue.

deux cyclistes le long du canal de l'ourcq
 
Pourquoi partir en vélo à Amsterdam depuis Paris ? Pourquoi pas ! Pourquoi ne pas prendre le train, l’avion ou la voiture qui relient ces deux capitales assez rapidement ? Au départ c’est venu comme ça, presque « à l’insu de mon plein gré », une idée en l’air, comme issu d’un inconscient besoin de prendre le temps. En y réfléchissant un peu plus, cette idée se présentait bien. Amsterdam n’est pas si loin pour y aller en vélo, et si on y arrive et que le temps manque pour rentrer il y a justement le train etc. et parce que la Belgique et la Hollande offre un réseau de piste cyclable qui permet d’échapper aux routes empruntées par les voitures.
Pour qu’il n’y ait pas de malentendu le choix du vélo pour relier Amsterdam n’était lié en rien avec les coutumes de consommation de produits illicites par les rois de la pédale.

des cyclistes se croisent sur une piste en hollande
 
Tout au contraire ! Le seul objectif était de prendre le temps (les plus avertis me diront que c’est pas incompatible J ) et de favoriser les voies ou il n’y a pas de voitures (pistes cyclables, chemins de halage etc et nous (nous étions deux) l’avons pris … le temps. Depuis Paris, Amsterdam est à 4h de train, 5h de voiture. Pour arriver à Amsterdam nous avons mis 16 jours (dont une journée de repos !) et 60 heures de coup de pédale ! Depuis Paris, Amsterdam est à 502 kilomètres, nous en avons parcouru 930 ! Oui nous nous sommes rallongés ! Mais quel bonheur ! Quel bonheur de profiter de ces paysages qui défilent lentement (nous avons fait une moyenne de 15km/H). Quelle satisfaction de voir que l’espace n’est pas vide entre ces deux villes et qu’il est même agréable à traverser. Quel plaisir de profiter de ces pépites de nature sous le pont du TGV, à l’écart d’une autoroute, que l’on rate quand on se déplace 10, 15 fois plus vite. Le vélo permet de s’imprégner de l’espace et du temps que nous traversons. La marche le permet aussi. Après avoir « testé » les deux, je trouve néanmoins que le vélo offre un meilleur compromis sur les longues distances. Moins de douleur physique, et plus de facilité pour s’extraire des zones urbaines.

chemin de hallage le long du canal de l'ourcq
 
Si j’écrivais plus haut avoir touché cette sensation de voyage ce n’est pas lié seulement à ce contact avec la nature. Les rencontres et le fait d’être acteur de ses vacances y ont participé grandement.
Parce que partir avec juste une carte et l’envie de relier un point A à un point B, est différent, je crois, du fait d’aller d’un point A un point B avec un guide pour faire le tour du point B ! je ne dis pas que c’est mieux, juste différent. Il oblige, permet, la découverte de lieux, de centre d’intérêts ou qui ne sont pas intéressant justement, de personnes hors de tout circuit touristique. Car j’ai souvent eu la sensation, même très loin d’être sur un trail du touriste parfait, qui suit les points incontournables à voir, décrits dans les guides. « Voyage sans guide » diront certains, j’y réfléchirais !
Prendre sa carte chaque matin et chercher son chemin m’a donné l’impression d’être acteur et pas consommateur ! une illusion ? peut-être ! Mais elle m’a plu.
Pour retrouver sa route, demander de l’eau, réparer son moyen de déplacement (merci à Alain et sa compagne qui nous ont dépanné d’une chambre à air quand nous étions à la troisième crevaison de l’après midi en pleine campagne), tout, en déplacement autonome est source de rencontre hors de champs commerciaux et ça change pas mal les choses ! Merci aussi à Jérome qui nous offert l’hospitalité un soir et qui a pris du temps pour nous remettre sur la route le lendemain matin, alors que nous avions juste partager ensemble la traversée d’un canal sur un bac.

piste cyclable en hollande sur la cote de la mer du nord
 
Et je dois l’avouer la pauvreté que nous avons croisé m’a marqué, d’avantage je crois que celle rencontrée là-bas, ailleurs loin de nos frontières (c’est peut être dur à lire mais je l’écris ! bien sur il n’y pas de misère plus dures que d’autres, elles doivent toutes être éradiquées, mais c’est ce que j’ai ressenti !). Ces campings, où les gens vivent à l’année avec peu, très peu m’a beaucoup touché. Je peux sembler naïf. Oui je vois bien la misère au quotidien, ces SDF, ces gens au resto du cœur, etc . Mais arriver comme ça le soir dans un camping (qui en a que le nom tellement il est loin de la vision touristique habituelle) avec ce qui me semblait être une démarche de vacances économe (juste un vélo et deux sacoches) et constater que c’est un luxe pour nos voisins d’un soir m’a touché. D’autant plus touché qu’ils furent à chaque fois d’une bienveillance et d’une générosité sans faille. ça remet les choses en place.
Et puis ce fut la découverte de régions nouvelles, étrangères. Oui ça peut faire sourire mais L’Aisne, la Wallonie, la Flandre, la Zélande hollandaise, etc furent aussi des découvertes, de belles découvertes. Avec parfois la sensation d’être loin, très loin comme à Vlissigen ce port sur la mer du nord ou la tempête lui donnait un air de bout du monde.

un moulin en vent en belgique
 
Pour ceux qui veulent voir les points qui m’on séduit durant ce Paris Amsterdam en vélo c’est ici.
 
Pour ceux qui seraient tentés par ce type de périple vous trouverez plus de détail sur le parcours ici.
 
Et pour ceux qui pensent que ce type de randonnée est réservée à des sportifs je n’ai que des mots pour vous convaincre du contraire. Ni l’un ni l’autre ne sommes sportifs et n’avons préparé physiquement ce voyage, nous avions juste envie de tester d’autres vacances plus lentes. 
 
Merci à Gaelle d’avoir formé ce peloton …d’humanité joyeuse.

Pascal - 14:27 - rubrique Idées Escapade - Version imprimable - Permalien - 9 commentaires

Plus d'articles :

Pour aller plus loin

Photos de gare

Calendrier

Août 2011
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Archives par mois