S'identifier - Contact

Photographe du village
Photos d'ici et de là-bas de Pascal G

Mardi 21 Septembre 2010

de l'art conteporain à l'impressionnisme

Mardi, c'est aprés lundi ! Mon post lunesque sur l'art contemporain me laisse un gout d'inachevé ! Pas de hasard, 24 heures plus tard je repasse à l'endroit ou je me suis essayé à l'art contemporain. Cette fois je tiens mon monochrome, avec une touche personnelle !



Comme ce n'est pas le temps (présent) qui fait l'art contemporain, serait ce une question de lieu alors ? Le beauvaisis en l'occurrence !

Ha... mais faire une série, et c'en est une...qui commence, avec des variations sur les lumières, c'est l'apport des impressionistes, si, ils l'ont dit ce matin à la radio d'état .Pas celle qui parle de l'art contemporain cette semaine, pour ceux qui suivent, une autre (ils en disent des choses sur les radios d'état !!) 
Et c'est vrai qu'en décadrant un peu....



N'ayez crainte je n'ai pas encore pris d'absinthe et j'ai conscience que Claude Monet, Vincent Van Gogh, Larry Clark et leurs contemporains ont un talent qui m'échappent.



 

Pascal - 22:25 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 3 commentaires

Lundi 20 Septembre 2010

art contemporain

Lundi, j’appuie sur la pédale à travers champ, pour ceux qui suivent notez que j’utilise une seule pédale, je suis donc assis confortablement. Sur l’une des radios d’état, le débat fait rage sur l’art contemporain. Pour résumer la teneur de ce combat de neurones  : Un monochrome blanc est il autre chose qu’une merde….blanche ! J’avoue peu goûter à l’art contemporain. Et puis après avoir entendu ce débat….je sens que mon appétence pour ce type d’art ne vas pas s’améliorer, car « l’art du présent n’est pas forcément contemporain ».
Bref, je ne vous refais pas tout, ni l’ensemble de mon dialogue interne, mais à cet instant en plein champ je décide de m’arrêter et de prendre une photo.
Ce sera ma minute art contemporain !
 
Et si ça résumait l’art contemporain ?
 
un champ, des éoliennes, un truc qui monte
 
J’intitule cette œuvre « des hauts perchés qui brassent du vent pour avoir l'air de lard pendant que le peuple a les pieds sur terre pour ne pas dire dans la merde »
 
Certes c’est long pour un titre, mais c’est de l’art contemporain, alors !

Pascal - 15:00 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 3 commentaires

Dimanche 30 Novembre 2008

Bangkok - Vientiane, deux voisines becassines

Comment ecrire au sujet de deux capitales dans un blog dont l’évocation du village prédomine hein ? En se souvenant qu’il y a longtemps, très longtemps ces capitales furent des villages. En évoquant à mots couverts la « villagisation » du monde, c’est plus sympa que la globalisation non ?

Et surtout en utilisant la rubrique monde parallèle de ce blog ! Car jusqu’à présent j’ai tenté de mettre en perspective le fait que divers mondes sur cette même terre se côtoyaient, par des exemples de vies bien différents entre pays occidentaux et les autres… appelez les comme vous voulez !

Mais cette fois je suis frappé par l’existence de deux mondes, deux modes de vies bien différents entre deux villes si proches, que rien ne laissait présager au départ qu’elles que puissent devenir si différentes : Bangkok (capitale de la Thaïlande), et Vientiane capitale du Laos. Pour ceux qui ont préféré les maths et la physique à la géographie, c’est en Asie du Sud-Est que ça passe et c’est un peu comme évoqué géographiquement Paris et Bruxelles ou Madrid et Porto.

L’une Bangkok est tentaculaire, hyper-polluée, gigantesque, bruyante, le business est roi, tout va vite, l’autre Vientiane est toute petite, d’un calme incroyable (certainement comme le disent beaucoup l’une des capitales les plus calmes du monde), le drapeau rouge avec le marteau et la faucille continue de flotter en haut des mats. Bref tout oppose ces deux capitales voisines. Pourtant dans les rues les mêmes couleurs, les mêmes goûts aux étales où il fait bon se restaurer. La même culture Bouddhiste avec ces temples, ces gestes de dévotion. Ces mêmes mélanges de peuples venus de l’ensemble de l’Asie. Bref tout est pareil et pourtant tout est si différent.

Avec une phrase comme celle ci je ne suis pas sûr de pouvoir conclure là dessus ! Non ! Car un je ne sais quoi me dit que tout change à Vientiane aussi ! Et que cette petite capitale toute calme pourrait dans les années à venir prendre, à l’aide des investissements chinois et du tourisme occidentale, un autre visage, et ressembler à toutes les capitales du monde. On pourrait alors se poser la question : quel est l’intérêt de « visiter » toutes ces villes qui se ressemblent avec ces pizzerias, fast food, restaurants indiens, et boulangeries françaises ? Aujourd’hui je prends plaisir à voir que le village de Vientiane existe encore un peu.

 
Je vous laisse deviner quelles sont les photos de Bangkok et celles de Vientiane.
Pour ceux qui veulent jouer, en cliquant sur la photo vous avez la reponse

couche de soleil sur le mekomg a vientnian

kaoson road Bangkok


velo et touk touk a Vientniane

bouchon a bangkok

marche a Bngkok

marche a vientiane

moines dans un temple a bangkok

moines dans un temple a Vientiane


temple a Vientniane


temple a Bangkok

Pascal - 10:53 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Dimanche 13 Juillet 2008

Angelina, Brad c'est gratuit l'égalité ?

" Elle voulait déjeuner en Paix" ; Oui, elle, ma conscience en ce dimanche estival voulait se reposer un peu. Mais paf la goutte d'eau qui fait déborder la cafetière. Certains dont je suis, ou des lecteurs de ce blog, ont beau prôner la politique de la goutte d'eau, celle-ci me laisse sans voix ; donc j'écris à défaut de  pouvoir crier suffisamment fort.
Ce matin claque dans le transistor cette micro information : Angelina Jolie a accouché de jumeaux. Bon pour être honnête je m'en tape total. Mais la journaliste continue avec cette précision "les photos des nouveaux nés se sont vendus 11 millions de dollars" (environ 7 millions d'euros).
Et là je reste coit, quoi, koa !

1) la journaliste annonce cette info comme si c'était normal ; est ce vraiment une info ?

2) Mais dans quel monde vit on ?

Comment est ce possible de donner une somme pareil pour photographier des bébés ? Je vous épargne le discours sur la faim dans le monde, les inégalités etc bien que j'y pense croyez moi. Je vais juste rester sur l'aspect photographique.
Aujourd'hui quand un photographe veut photographier des personnes dans la rue il faut faire signer des autorisations pour utiliser ces photos. Que ce soit pour des expos, des articles de journaux, des images d'illustrations et autres. Cette pratique assez récente est sensé protéger l'image des gens. Bon pourquoi pas ! encore que !  Mais avec de telles sommes versées pour photographier des bébés, le reflex immédiat des inconnus photographiés à qui l'on demande de signer ces autorisations dans la rue est " vous me donnez combien ?".
Avec de telles pratiques (autorisations + sommes versées) jamais nous n'aurions pu profiter des talents de Doisneau, Cartier-Bresson et autres. Et ce ne sont pas seulement des images dont nous aurions été privé, c'est une partie de notre mémoire collective dont nous aurions été amputée.
Comment pourrons nous continuer à vivre sans mémoire ? sommes nous contraints d'acheter cette mémoire, telles de vulgaires barrettes d'ordinateur ? (Pardon les barrettes qui me servez ici pour écrire).
Et je ne sais pas vous,mais en France comme à l'étranger, quand je photographie les gens que je rencontre je me refuse à donner de l'argent . Soit ils acceptent, soit je ne les prends pas. De ma fenêtre, une image même de personne ne s'achète pas. Qui peut justifier que l'image de mon voisin coûte moins cher que les bébés d'Angelina, que l'image de Mme Michu coûte plus cher qu'un Saddhu Indien etc.
Cerise de l'idiotie, Brad Pitt et Angelina Jolie avaient déjà fait payer les photos de la petite fille qu'ils ont adoptés : 3 millions de dollars (1.8 millions d'euros) . Une enfant adoptée d'afrique coûte 4 fois moins cher que des jumeaux nés à Nice ! 
Si Brad ou Angelina vous lisez ce blog, je veux bien entendre, lire vos arguments, pour comprendre de telles pratiques.
En attendant je vous donne à voir gratuitement des gens photographiés gratuitement.

deux enfants mexicains
au mexique
deux garçons les pieds dans un ruisseau en argentine
en argentine

un bébé dans le dos de sa maman au guatemala
au guatémala

un indien au rajasthan
au rajasthan

un népalais qui fume
au Népal

un jeune indien
en Inde

une famille en Inde
en Inde


Pascal - 14:55 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Dimanche 14 Janvier 2007

Tramway à deux bosses

le tramway de Paris

A Paris la municipalité s'enorgueillit de son nouveau tramway !

alors que là-bas ils ont changé........ rien et depuis ...ouh là !

un homme sur une remorque est tiré par un chameau

Pascal - 20:30 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Mercredi 20 Décembre 2006

un palace en inde, ou une tente à Paris ?

tentes de SDF lo long du canal saint martin à ParisCaviar ou Foi gras ?

Champagne ou whisky ?

une douzaine d'huître ou un douze degré ?

un écran plasma  ou un papier journal pour l'après défécation ?

une nuit à la belle étoile ou un cinq étoile pour la nuit ?

 Camping ou trottoir ? La rue ou l'avenue ?

la vie n'est qu'une question de choix !

ou de non-choix ?

un palace sur le lac d'udaipur en inde au rajasthan

Pascal - 11:35 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Lundi 18 Décembre 2006

les violons des femmes bercent les longs sanglots des hommes

photo d'une épaule dénudé d'une femme jouant du violon

Souvent les hommes sortent les violons pour séduire les femmes.Mais quand les femmes sortent les violons ! Est-ce pour mener les hommes à la baguette qu'elles laissent glisser leurs douces mains sur le manche ? Méfiez vous messieurs je ne crains que vous deviez payez les violons devant une telle mise en scène et que vous ne soyez qu'un troisième violon

Devant de telles provocations autant pisser dans un violon !

bouche sensuelle d'une femme qui  joue du violon

Pascal - 14:29 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 0 commentaires

Jeudi 07 Septembre 2006

l'obésité des américains me donne faim

Les américains commencent à s'inquiéter de la surcharge pondérale de quelques uns de leurs concitoyens. Car ça leur coûte cher ! ils sont visiblement plus sensible à leur porte monnaie qu'à la santé des hommes et de la planète. Le traitement de l'obésité représente 27% des dépenses de santés aux états unis, soit à peu prés 70 millions d'euros. Pour résumer le gouvernement américain dépense cette somme assez conséquente parce que certains dépensent trop dans la bouf genre Mac grolard et cheese thécon.

Et bien je propose qu'ils arrêtent de soigner ces gens qui ne font pas attention à leur ligne .

1) sinon comment justifier le salaire des créatifs de la publicité qui nous vendent à longueur de journée des femmes aux ventres plats et cuisses fermes et des hommes ventre tablette de chocolat.

2)Avec l'argent économisé on pourrait nourrir ce qui crève de faim, ils sont juste 800 millions dans le monde. 

3) l'Unicef pourrait faire une campagne de pub pour solliciter des dons pour la santé dans le monde avec de nouvelles images. A la place des petits enfants d'Afrique qui n'ont rien à manger que l'on nous montre à l'heure des repas. On les remplacerait par ces gros américains débordant de mac truc et de cheese shit, dégoulinant de partout. On culpabiliserait moins de se resservir une part de tarte à la fin du repas

Pascal - 19:58 - rubrique monde parallèle - Version imprimable - Permalien - 4 commentaires

Plus d'articles :

Pour aller plus loin

Photos de gare

Calendrier

Septembre 2010
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Archives par mois