S'identifier - Contact

Photographe du village
Photos d'ici et de là-bas de Pascal G

La neige pour mieux coller

Dimanche 19 décembre comme des millions de Français résidants dans la trentaine de départements qui subissent son énième épisode neigeux (oui c’est une formule à la mode alors je cède aussi à cette mode lexicale) je regarde par la fenêtre la neige tomber, normal pour un épisode neigeux, mais l’absence de voiture dans les rue m’interpelle : Cette contrainte à l’immobilisme peut elle amener à ce que les gens restent chez eux et se parlent, plutôt que d’aller courir après un potentiel cadeau dans les succursales du père noël ? 

route enneigée
 
Le calme qui règne à l’extérieur m’incite cette fois à un temps de lecture. Je ne sais trop quoi lire… ma main se pose sur le banquet de Platon. Le banquet une semaine avant les agapes, les orgies (c’est au choix) à venir me semble de circonstance.
Un peu comme les flocons s’accrochent aux fils électriques je m’accroche à la prose de Platon, la chute est possible à tout moment, car malgré tout c’est moins aisé à lire qu’un magazine people de salon de coiffure, surtout quand on n‘est pas coutumiers du fait, ce qui est mon cas. Bref j’enfile lentement les discours des personnes présentes à ce fameux banquet (qui conversent de la nature de l’amour) et là, comme surgit en chasse neige au milieu d’une piste rouge Pausanias (un des invités du banquet) lance cette perle «  ceux qui détiennent le pouvoir ne tirent aucun avantage du fait que naissent chez leurs sujets de hautes pensées, ou même de solides amitiés et de fortes solidarités, ce que justement l’amour, plus que toute autre chose se plait à réaliser » .
Certes des millions de lecteurs sont passés avant moi et ma découverte est assez limitée, voir tardive, M’sieur Platon a écrit cette référence environ 380 ans avant JC….. Jésus Christ pas Jacques Chirac. Pourtant comme je la trouve d’actualité cette réflexion. Comme si rien n’avait changé depuis 2500 ans dans la pratique du pouvoir !!!
un bonhomme de neige et son concepteur
Encore plus d’actualité quand, quelques heures plus tard je sors et je vois les gens se parler, oh pas grand chose «  bonjour, c’est pas facile hein !…. hé venez voir mon bonhomme de neige…. venez plus prés je lui ai fait des jambes » et qu’un brin de solidarité se met en place…
Je me mets alors à rêver :  s’il neigeait toute l’année, serions nous disposés à moins courir de têtes de gondoles en têtes de gondoles, pour lire d’avantage (Platon, ou d’autres)  et comprendre qu’à l’image des flocons colligés dans un bonhomme de neige, une nation ne prend forme et force que réunie, plutôt qu’atomisée !
 
C’est peut être pour cette raison que le gouvernement sort les blindés en Ile de France quand il neige. Ils veulent éviter que nous nous collions comme des boules, nous nous réunissions autour du feu…pour discuter et réflechir. Notre place est sur les routes et dans les rayons !

un salon de jardin avec de la neige

Pascal le 19.12.10 à 20:31 dans Actualités - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Commentaires

oh oui, encore une lecture du soir

merci msieur, je veux bien encore d'autres lectures choisies et commentées de platon (je m'en souvenais plus; je ne sais meme plus si je l'ai lu...) et puis je suis d'accord,  je veux bien colliger aussi avec des congénères en congères congelées...tu peux travailler encore le sujet...la philo, çà s'etudie en discutant ensemble, à la grecque quoi! enfin c'est socrate,  je crois qui discutaillait beaucoup avec ses élèves...des textes anciens et des nouvelles images du monde, vas y mets tes photos en miroir des textes, je suis sure que çà colle pareil !

joséfa - 20.12.10 à 21:10 - # - Répondre -

Re: oh oui, encore une lecture du soir

"çà s'etudie en discutant ensemble, à la grecque quoi" là Madame on atteint des limites de la comparaison ! car dans ce même discours Pausanias tel un un Alerto Tomba de la philo enfilant les piquets comme les concepts dénoncent l'amour vulgaire "celui qui ne va pas moins aux femmes qu'aux garçons...(alors) que l'eros céleste... participe non pas de la femelle, mais seulement du mâle...le sexe qui a naturellement le plus de vigueur et le plus d'intelligence ". Joséfa ne saute pas sur ton divan, même Simone de Beauvoir doit pincer Jean Paul devant ce "discours macho" vu d'ici. Bref  si nous discutons sur le mode grecque Joséfa tu n'as pas le droit de citer, le droit de prendre part au banquet et t'allonger sur le divan ! alors philosophons avec joie mais made in France, enfin essayons :-)

Pascal - 21.12.10 à 23:12 - # - Répondre -

 Il semble que plusieurs flocons refusent d'adhérer. Quand le gars que tu as aidé à pousser sa voiture sur la pente savonneuse ne te dit ni bonjour ni merci...tu te dis qu'avec ou sans neige, l'homo supermercatus a encore de beaux jours devant lui !

Christelle - 21.12.10 à 22:01 - # - Répondre -

Re:

Oui et non parce que le supermercatus du coin a fermé parcequ'il avait trop de neige sur le toit et que les homosupermacutus se sont retrouvés sur le parking à discuter...euh non ronchonner :-)
La prochaine fois la boule de neige tu lui mets entre les deux oreilles, je suis sur qu'il aura une réaction ..." va te faire voir chez les grecques" :-) (voir au dessus)

Pascal - 21.12.10 à 23:15 - # - Répondre -

non mais ça va pas ? Qu'est-ce que c'est que cette débauche ? Ben mince, c'est le retour aux moeurs des péripatéticiens - au sens classique du terme, certes, mais du classique au moderne la pente est savonneuse.
"Oui, oui, on a déambulé en parlant philo, je t'assure, chérie, le bel éphèbe, là, je ne l'ai initié qu'aux choses spirituelles, et après je l'ai aidé à remonter sur son char qui était enlisé dans la neige", disait monsieur Socrate-Platon à Madame Socrate-Platonne en rentrant les soirs d'hiver, les yeux brillants et la toge à l'envers (il avait l'étiquette "made in Roma" sous le menton et les coutures apparentes). Ben voyons... Et Madame Socrate qui se morfond, sa mère lui avait bien dit, "méfie-toi des intellectuels, ils ont la tête pleine d'insanités et l'oeil torve" (non, je ne fais pas référence à Sartre en parlant d'oeil torve, bande de mauvais esprits!).
Si l'année finit sous la neige,  l'hiver néanmoins démarre chaudement, ça promet...


lucile - 22.12.10 à 20:32 - # - Répondre -

Commenter l'article

Pour aller plus loin

Photos de gare

Archives par mois